Santé mentale : le nerf vague lie microbiote et dépression

Nouvelle étude menée par l’INSERM, Institut national de la santé et de la recherche médicale.

Différents travaux ont déjà prouvé que les personnes atteintes de dépression présentent des anomalies dans la composition de leur microbiote intestinal, c’est-à-dire des déséquilibres entre les populations bactériennes qui colonisent naturellement leur système digestif.

Les chercheurs de l’INSERM ont cherché à comprendre le rôle du nerf vague dans la communication intestin-cerveau dans un contexte de dépression.

Un faisceau d’indices a guidé leurs recherches vers le nerf vague :

  • il relie le cerveau à différents organes dont le système digestif et constitue ainsi un lien anatomique direct entre les deux
  • des bactéries intestinales retrouvées en proximité du nerf vague impactent son activité
  • ce nerf est relié à des régions cérébrales impliquées dans la gestion des émotions

A lire également