[Officiel] Attention aux risques des pratiques de soins « non conventionnelles »

Article à lire pour éviter les erreurs ou les oublis et avoir l’assurance d’être en conformité avec la loi.

Le secteur des pratiques de soins et des médecines « non conventionnelles » est en plein essor et s’est renforcé avec la crise sanitaire. Près de 40 % des Français auraient recours à des « traitements » alternatifs.

Or ces publics sont parfois en situation de grande vulnérabilité, consultant dans une période de mal-être ou confrontés à un problème que la médecine conventionnelle ne leur semble pas pouvoir résoudre, ce qui justifie une vigilance particulière de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes).


Publications similaires